Rss

Matériel et design


Le Galaxy S II dispose d’un processeur ARM Cortex-A9 à double cœur de 1,2 GHz qui utilise le système ‘ Exynos 4210′ de Samsung sur une puce (SoC) qui était précédemment nommée “Orion”. Le SoC de marque Exynos a été la source de nombreuses spéculations concernant un autre successeur de marque pour le SoC de single-core ” Hummingbird ” précédent de Samsung Galaxy S. L’Exynos 4 Dual 45 nm (précédemment Exynos 4210) utilise le GPU Mali-400 MP de ARM . [36] [37] Ce GPU graphique, fourni par ARM, se distingue du GPU PowerVR du Samsung Galaxy S. [38]

L’Exynos 4210 prend en charge le moteur SIMD d’ARM (également appelé Moteur de traitement des médias , ou les instructions «NEON») et peut donner un avantage de performance significatif dans des situations critiques de performance telles que le décodage accéléré de nombreux codecs et formats multimédia (p. Ex., VP2 / 7 d’ On2 / 8 ou les formats Real ). [39] [40] [41]

Le GPU Mali 400 dans l’Exynos 4210 SOC est l’un des uniques, sinon le seul GPU alimentant les appareils Android, qui ne supporte pas GL_RGB Framebuffer Objects (FBO), seulement GL_RGBA. La nouvelle Galaxy S II (9100G), basée sur le PowerVR SGX540, ne présente pas le problème.

Lors de la conférence des développeurs de jeux de 2011 , les représentants d’ARM ont démontré une lecture de fragments de 60 Hz en 3D stéréoscopique sur le même Mali-400 MP et Exynos SoC. Ils ont déclaré qu’un débit accru de 70 Hz serait possible grâce à l’utilisation d’un port HDMI 1.4 . [37]

Le Motorola Atrix a annoncé en juin 2011 qu’il s’agissait du «smartphone le plus puissant du monde»; En août 2011, la UK Advertising Standards Authority a jugé que Atrix n’était pas aussi puissant que Galaxy S II en raison de son processeur plus rapide. [42]

Un nouveau Samsung Galaxy S II (i9100G) utilise un processeur TI OMAP 4430 à double coeur à 1,2 GHz avec des graphiques PowerVR SGX540. [43]

Le Galaxy S II possède 1 Go de RAM dédiée et 16 Go de stockage de masse interne. Dans le compartiment de la batterie, il existe une fente de carte microSD externe capable de reconnaître et d’utiliser une carte microSDXC de 64 Go . [44] [ vérification requise ]

Le Samsung Galaxy S II utilise un écran tactile capacitif Super AMOLED Plus de 10,5 millimètres (4,27 pouces) [11] WVGA (800 x 480) qui est recouvert par Gorilla Glass avec un revêtement oléophobe résistant aux empreintes digitales. L’affichage est une mise à niveau de son prédécesseur et le «Plus» signifie que le panneau d’affichage a supprimé la matrice Pentile à l’ affichage matriciel RVB régulier, ce qui entraîne une augmentation de 50% en sous-pixels. Cela se traduit par une réduction du grain et des images et du texte plus net. En outre, Samsung a affirmé que les écrans Super AMOLED Plus sont 18% plus performants que les anciens écrans Super AMOLED. [45] Certains téléphones ont des problèmes d’affichage, avec quelques utilisateurs signalant une “teinte jaune” Sur le bord inférieur gauche de l’affichage lorsqu’un fond gris neutre est affiché. [46]

Le Galaxy S II utilise le matériel audio Yamaha . [47] Le prédécesseur du Galaxy S II, l’original Galaxy S, utilisait le DAC WM8994 de Wolfson . [48] Les commentaires des utilisateurs sur les forums Internet ainsi qu’un examen approfondi à Girofle , [47] ont exprimé la qualité sonore inférieure de la puce Yamaha par rapport à celle de la puce Wolfson en vedette dans le Galaxy S. originale

À l’arrière de l’appareil, il y a une caméra capteur rétro -éclairé de 8 mégapixels [49] avec un flash à une seule LED qui peut enregistrer des vidéos en pleine définition 1080p à 30 images par seconde. Il existe également une caméra fixe de 2 mégapixels tournée vers l’avant pour les appels vidéo , la prise de photos ainsi que l’enregistrement vidéo général, avec une résolution maximale de 640×480 ( VGA ).

Le Galaxy S II est l’un des premiers appareils Android à supporter nativement la communication NFC Near field . [31] Cela suit le Google Nexus S qui était le premier appareil de mode NFC de facto. [50] Selon le rapport, la version britannique a été fournie sans une puce NFC au début de sa production, [51] avec une version équipée de NFC publiée plus tard en 2011. [52]

Samsung a également inclus une nouvelle technologie de connexion haute définition appelée Mobile High-Definition Link (MHL). La principale spécialité de MHL est qu’elle est optimisée pour les appareils mobiles en permettant la recharge de la batterie de l’appareil tout en reproduisant le contenu multimédia. [53] Pour le Galaxy S II, le micro-port USB standard de l’industrie, situé au bas de l’appareil, peut être utilisé avec un connecteur MHL pour une connexion TV à un écran externe, tel qu’un téléviseur haute définition . [54]

Le port micro-USB de cet appareil prend également en charge la norme USB OTG , ce qui signifie que le Galaxy S II peut servir de périphérique «hôte» de la même manière qu’un ordinateur de bureau pour permettre aux périphériques USB externes d’être branchés et utilisés. [10] Ces périphériques USB externes incluent généralement des lecteurs flash USB et des disques durs externes alimentés séparément . Une démonstration vidéo sur YouTube [55] a montré que la fonction OTG était facilement disponible avec un adaptateur OTG ordinaire micro USB (type B). La même vidéo YouTube continue à mentionner un test réussi effectué sur un disque dur externe USB de 2 To (nécessitant une source d’alimentation propre), mais cependant des rapports d’échec lors de la connexion de claviers USB, A testé des souris USB et des jeux USB testés . Actuellement, le seul système de fichiers pris en charge pour les disques USB dans OTG est FAT32 .

Une prise de casque TRRS 3,5 mm est disponible et se trouve sur le côté supérieur de l’appareil. Le port de connexion micro USB se trouve sur le côté inférieur de l’appareil.

La puce Combo Broadcom BCM4330 intègre 802.11n Wi-Fi, Bluetooth 4.0 + HS et radio FM. [56] [57] Les téléphones libérés sur le marché américain n’ont pas le récepteur FM. BCM4330 prend en charge Wi-Fi Direct qui permet aux périphériques de communiquer directement entre eux sans avoir à interagir avec un point d’accès. Même si la puce BCM4330 prend en charge Bluetooth 4.0, le Galaxy S2 est limité à Bluetooth 3.0 en utilisant la dernière version Android publiée par Samsung (4.1.2). Le support de Bluetooth 4.0 a été introduit dans les versions Android 4.3, mais la mise à niveau vers un microprogramme alternatif est requise.

Les accessoires supplémentaires disponibles comprennent:

Connecteur Dock pour la charge de la batterie et la sortie audio-visuelle [58]
Câble MHL qui utilise le micro port USB du périphérique pour la sortie HDMI [58]
Adaptateur OTG USB pour utilisation avec des périphériques USB externes, tels que des lecteurs flash USB . [dix]
Stylet pour utilisation sur l’écran capacitif de l’appareil. [58] Le support pour un stylet sur le Galaxy S II était un précurseur de la Note Samsung Galaxy .
Un certain nombre de fabricants de cas ont publié plusieurs cas pour le Galaxy S II.
Un casque Bluetooth de marque Samsung pour faire des appels téléphoniques. [59]
Une paire de haut-parleurs portables alimentés par le port USB du téléphone. [59]
Un kit de montage de véhicule pour le placement du téléphone par un tableau de bord, permet la navigation GPS à l’aide du téléphone.